L'aile Ouest du Palais des Comtes du Maine, réservée à la diplomatie, vous accueille en ses murs.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Leha, acte II, scène I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leha



Nombre de messages : 115
Age : 21
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Leha, acte II, scène I   Jeu 26 Avr - 21:21

Je dé-tes-te cette décoration !
C'est glauque, sombre, morbide, sordide ...


Exclamations dépourvues de destinataire précis, indignation face au mauvais gout évident dont les anciens chanceliers ont fait preuve.


C'est pi-to-ya-ble. Du bas de gamme en plus.

Critique acerbe de celle qui a commandé et payé la décoration du Palais des Comtes. Dommage qu'on ne lui ait pas laissé l'aile ouest.

Vous, allez chercher le chancelier. S'il vous plait.

Et c'est ainsi que la Giffard remit les pieds dans la place. Elle avait sorti une de ses jolies robes qu'elle portait fréquemment, bien moins surprenante que celles qu'elle mettait pour les occasions exceptionnelles. Mais en Maine, à part quelques bonnes âmes, le bon goût n'existait pas, alors elle n'avait pas peur des critiques. Même en robe de chambre, elle aurait été mieux habillées que certaines, selon les critères du Louvre.
D'un revers de main, elle lissa un pli sur sa robe, et d'un geste presque nerveux, replaça correctement une mèche rebelle de cheveux roux derrière son oreille. Vivement le mariage, qu'elle ait les cheveux constamment attachés.

Quand elle avait quitté le Maine, elle était une adolescente. Et aujourd'hui, quelques mois plus tard, elle était une femme. Une femme qui comptait bien reprendre certaines choses là où elle les avait laissées.
Quelques vieux souvenirs refirent surface, la faisant frissonner d'effroi. Oh que oui, ce lieu était sordide, et pas seulement par sa décoration...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T..o

avatar

Nombre de messages : 190
Age : 103
Date d'inscription : 20/04/2012

MessageSujet: Re: Leha, acte II, scène I   Sam 28 Avr - 15:20

L'homme entra dans la pièce où la rouquine se trouvait être. Elle semblait toute à ses pensées, près d'un mur, elle était comme hypnotisée par la décoration des lieux. Il se signifia d'un léger toussotement avant de s'avancer vers elle.

    Je présume que vous êtes Dame Leha Giffard d'Estrées ?
    Je suis Théophraste Aurélien de Reikrigen, Chancelier du Maine que vous avez demandé à voir. Venez donc avec moi, nous discuterons plus agréablement si nous sommes assis.

Il tendit déjà son bras d'un mouvement ferme alors qu'un sourire s'affiche sur son visage, attendant qu'elle le prenne pour qu'il l'amène s'installer dans le Salon réservé au Candidatures. Là il l'installe sur un petit divan avant de s'installer sur un autre attenant à celui-ci.

    Bien, donc vous désirez réintégrer l'aile diplomatique Mainoise, et vous avez de plus déjà été ambassadrice par le passé. Je ne vais donc pas vous faire l'outrage de vous demander si vous savez bien ce que cela représente que d'être émissaire. Toutefois j'aimerais savoir si vous parlez une langue étrangère et si vous avez une quelconque affinité avec l'une de nos ambassades. Enfin il vous faudra dans un tiers temps rédiger une formalité : un courrier de félicitations ou d'accroche. Mais avant cela, je sens étrangement que vous avez beaucoup de choses à me dire. N'hésitez pas à m'exprimer tout ce qui vous trouble, ma chère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leha



Nombre de messages : 115
Age : 21
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Leha, acte II, scène I   Sam 28 Avr - 19:21

Chose surprenante, Leha avait appris à tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de répondre au tac au tac. Ce qui évita au chancelier de se prendre une réplique on ne peut plus sèche dès le début. C'est vrai qu'elle tenait à ce qu'on lui donne du "demoiselle" et non du "dame", vu qu'elle n'était pas mariée, et avait seize ans. Mais vu que son mariage approchait, elle avait décidé de laisser tomber, et s'épargna un mauvais début avec l'inconnu.

Une gracieuse révérence et un sourire accueillirent donc l'homme, et elle se laissa guider vers le salon qu'elle reconnaissait un peu, malgré les changements qui s'y étaient opérés depuis.


En effet, j'avais en charge la zone du centre, pendant quelques temps.
Concernant les langues, je parle bien l'anglois et l'hispanique, j'ai des bases minimes de germanique, et j'ai étudié le latin et le grec antique. Mais principalement les deux premières. Je les parle presque couramment, on va dire.


Néanmoins, la seconde question se révéla plus difficile.

Des affinités ? J'ai des affinités un peu de partout, mais c'est le Domaine Royal où j'ai le plus de contacts.
Mon cousin est duc d'Orléans, mon père et mes tantes ont été ducs de Normandie et j'y suis titrée, mon frère fut duc d'Alençon ... Bref, excepté la Champagne, le Domaine Royal a très peu de secrets pour moi. C'est d'ailleurs ce qui avait posé problème à la chancelière de l'époque, vu qu'elle aurait aimé me nommer en Normandie.
Il y a aussi la Bourgogne, où j'ai des contacts, mais je n'y ai jamais mis les pieds. Le chambellan bourguignon est un ami, et suzerain de mon père aussi. Une fois, quand on était petits, on a joué à cache-cache et ...


Et elle s'arrêta. Non, elle ne raconterai pas comment elle avait fini, avec le petit garçon qui allait devenir chambellan de Bourgogne, dans l'abreuvoir, le tout couverte de bouillie de macarons, confiture, et autres friandises collantes.

Bref.
Je veux dire que j'ai beaucoup de contacts, mais ce n'est pas pour moi un critère très important. En diplomatie, on ne peut se contenter de son répertoire, il faut rencontrer des gens. C'est d'ailleurs un des attraits du métier, je trouve. Les homologues peuvent rester simples homologues, ou on peut lier connaissance.

Néanmoins, je dois en venir au point qui, vous l'avez vu, me chagrine. Cette décoration est affreuse. Travailler là dedans ne vous rend pas dépressif ?


Leha la pédante est de retour. Mais là, c'est une question de vie ou de mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leha



Nombre de messages : 115
Age : 21
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Leha, acte II, scène I   Mar 1 Mai - 22:50

C'est clair, les hommes ça parle rarement décoration ... Pendant ce temps là, elle écrivait la lettre de félicitations demandée.

Citation :

A sa Grâce Machin de Bidule, Duc de Pétaouchnok,
Et à son représentant légal en Maine,


Salutations !

De la part de Sa Grandeur le Comte du Maine, Truc Muche & de son Chancelier Chouette Chose, nous souhaitons vous féliciter pour votre élection à la tête du Duché de Pétaouchnok.
Tous nos voeux de réussite pour votre mandat, et nous espérons que les relations entre nos deux contrées resteront sereines & amicales.

Cordialement,


Ambassadrice pour le Maine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alandrisse

avatar

Nombre de messages : 18
Age : 37
Date d'inscription : 21/06/2011

MessageSujet: Re: Leha, acte II, scène I   Dim 6 Mai - 0:48

Il y avait eu de l'attente, forcement le sieur T..O avait du partir. D'où l'absence prolongée, d'où l'ennui qui visiblement s'attaquait à l'impétrante. Mais bon, la brune arriva rapidement et relança la chose.

Mes salutations, je me nomme Alandrisse, Chancelier par interim du Maine. Je vais remplacer le sieur T..O pour cet entretien. Donc euh...

Se met à lire les notes du page qu'on lui avait refilé.

Pourquoi n'êtes vous plus ambassadrice mainoise?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Leha, acte II, scène I   

Revenir en haut Aller en bas
 
Leha, acte II, scène I
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trevor & Riley | Acte 1, scène 2
» Acte III Scène II
» Répétition et Mise en scène - Morgan Ciallmhar (Rp)
» Fin de l'acte et passage en beta
» Molière ~ La vie est un théâtre !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aile Ouest du Palais des Comtes du Maine :: Archives des candidatures-
Sauter vers: